Des plantes qui aident les cultures

Les rapports et la communication entre les plantes sont de plus en plus mises en avant par les botanistes actuels et déjà bien avant l’ère moderne, l’homme avait déjà remarqué les bienfaits de certaines associations. Voici donc une petite liste non exhaustive de plantes auxiliaires qui peuvent aider vos cultures.

pultenaea-muelleri

Quelques catégories à retenir :

La famille des Fabacées

Cette vaste famille regroupe un large choix de plantes d’intérêt environnemental, En effet elles présentent la capacité de capturer l’azote gazeux (composant majoritaire de l’air que nous respirons) pour le fixer dans les sols. Cette capacité leur permet à l’état naturel de pousser sur des sols pauvres et de ce fait, elles font offices de pionnières en ouvrant la voie à d’autres espèces qui viendront s’installer par la suite. Elles sont également largement mellifères et en corrélation avec plusieurs espèces de papillons, abeilles, bourdons, syrphes, etc.

Quelques espèces intéressantes :

Tailles hautes

  • Albizia julibrisin
  • Acacia dealbata
  • Robinia pseudoacacia
  • Amorpha fruticosa
amorphe-buissonnante
Amorpha fruticosa

Tailles moyennes

  • Amorpha canescens
  • Indigofera splendens
indigofera-splendens
Indigofera splendens
  • Lathyrus vernus
  • Lupinus arboreus

Tailles basses

  • Trifolium pratense
  • Lotus corniculata
  • Coronilla valentina
  • Ononis spinosa
bugrane-epineuse
Ononis spinosa

La consoude officinale (Symphytum officinalis)

En plus de fournir un purin utile, elle agit naturellement comme une “Pompe à nutriments” en allant capturer les éléments dissous dans les profondeurs du sol grâce à sa racine profonde. Via la sève, ces éléments reviennent ensuite en direction du feuillage qui viendra à tomber en fin de saison, répandant ainsi les éléments qui étaient enfuis à la surface. Retrouvez ici notre article sur la consoude qui vous parlera plus en détail de cette plante aux multiples qualités

consoude-officinale
Symphytum officinalis

La lavande (Lavandula angustifolia)

Les lavandes ont un grand pouvoir mellifère et sont également répulsives pour divers indésirables tels que limaces ou pucerons. À noter que toutes les espèces de lavandes (c’est-à-dire toutes les espèces appartenant au genre botanique Lavandula) sont intéressantes pour ces types d’usages.

lavande
Lavandula angustifolia

Le souci (Calendula officinalis)

En plus d’apporter une touche orange ou jaune selon les cultivars, les calendulas ont la particularité d’émettre un parfum répulsif pour les pucerons et les nématodes.

souci
Calendula officinalis

La Marguerite (Leucanthenum vulgare)

Plante champêtre par excellence, elle attire particulièrement les Syrphes dont les larves sont de puissantes chasseuses de pucerons ! D’autres plantes de la famille peuvent également avoir le même attrait tel les Eurybia, Aster, Helenium, Helianthus, etc.

marguerites
Leucanthenum vulgare
syrphes

L’allium

Le groupe des alliums propose plusieurs espèces aux propriétés antifongiques, vermicides et antivirales Parmi les espèces à privilégié : La ciboulette (Allium schoenoprasum) et l’ail jaune (Allium flavum).

ail-jaune
Allium flavum

La tanaisie (Thanacetum vulgare)

Aromatique et médicinale, cette plante indigène, parfois utilisée comme ornementale pousse facilement et abondamment. Elle possède également des propriétés insectifuges contre les pucerons, Otiorhynques, les punaises, moustiques et mites. En culture biologique, on utilise les fleurs et les feuilles en infusion ou en purin pour traiter les invasions de pucerons sur les arbres fruitiers. Quelques variétés comme “Aurea” ou “Crispum” ont développés des attraits qui la rendent d’autant plus esthétique.

tanaisie-commune

Les couvres-sols

Ce sont des plantes rampantes qui vont contrecarrer la pousses des adventices et maintenir l’humidité du sol. Certaines comme le serpolet ou le trèfle rampant cumulent des qualités nutritives ou curatives.

Quelques espèces intéressantes :

  • Le thym serpolet (Thymus serpilium) qui possède des propriétés répulsives pour les indésirables et qui est préventif face à certaines maladies.
  • La lysimaque nummulaire (Lysimachia nummularia) qui produit des ensembles foliaires graphique ainsi qu’une petite floraison estival jaune
  • L’aspérule odorante (Gallium odorata) au grand potentiel de croissance
  • Le trèfle rampant (Trifolium repens) qui est maintenant décliné en plusieurs cultivars aux feuillages colorés.
  • La consoude à grandes fleurs (Symphytum grandiflorum ) pour garnir le pied des arbustes
thym-serpolet
Thymus serpilium