Plantes insolites et curiosités botaniques (1/2)

Le règne végétal n’est pas le moins insolite dans le domaine du vivant. Son incroyable diversité et ses capacités d’adaptation, ont amené de nombreuses espèces à se distinguer de façon originale ! Petit tour d’horizon de ces plantes insolites pas comme les autres.

Le dragon qui attirait les mouches (dracunculus vulgaris )

Une fleur aux coloris macabres

Cette plante de la famille des Aracées trouve ses origines sur le pourtour méditerranéen. Déjà connue dans l’antiquité grecque, elle est décrite par Pline l’Ancien, considéré comme le premier naturaliste de l’histoire. Outre son apparence originale et spectaculaire, qui lui a valu son assimilation aux serpents et aux dragons, cette plante se reproduit en favorisant les mouches comme pollinisateurs ! En effet l’inflorescence va produire une odeur de charogne, en plus d’une légère production de chaleur au niveau de son pistil quand celui-ci est à maturité.

Une plante qui danse (Codariocalyx motorium Syn. Desmodium gyrans)

Le règne botanique est encore loin de se présenter à un show télévisé ou à un concours, mais vous risquez néanmoins d’être amusé et surpris par cette Fabacée (Haricots, Acacia, petit-pois, arachides, etc.) qui réagit à la musique !

Originaire d’Asie tropicale, cette plante à la capacité de tourner ses folioles en fonction de la luminosité afin d’optimiser la rentabilité de sa photosynthèse. Plus la lumière est forte et plus ce mouvement est rapide. Ce mouvement réagit également en fonction de certains sons (cf vidéo en lien ci-dessus).

Un arbre aux couleurs de l’Arc-en-ciel (Eucalyptus deglupta)

Les Eucalyptus sont traditionnellement associés à l’Australie, mais celui-ci fait exception puisqu’il est originaire de Polynésie française et des Philippines. Il peut atteindre 75 mètres de haut. Il est cultivé dans différentes régions du monde pour l’industrie du papier, mais également pour son intérêt décoratif, car au fur et à mesure des années, il va détacher différents lambeaux de son écorce, et ainsi révéler différents coloris au fur et à mesures.

Des plantes architectes (tephrocactus sp)

Le groupe des tephrocactus sont des cactus voisins des célèbres Opuntias qui sont originaires des zones montagneuses et arides de l’Amérique du Sud. Les conditions souvent extrêmes de leurs milieux originels ont visiblement induit l’évolution de ces plantes dans des formes particulières et quasi géométriques ! Ces particularités doublées à leurs croissances lentes en font des plantes particulièrement recherchées par les collectionneurs spécialisés.

Tetrophractus articulatus

La plante Cailloux (Lithops sp)

Ces plantes mieux connues que les précédentes ,ont déjà fait l’objet d’un article sur notre site:

https://agenda-nature.org/plante-dinterieur/lithops-plantes-caillou-etranges-et-fascinantes/

Il n’empêche que leur mimétisme les rende remarquables.

Lithops leislei var venteri

Un parasite qui pue (hydnora africana)

Cette plante ressemble davantage à un champignon qu’à une autre plante et elle ne produit pas de chlorophylle, pourtant essentiel à sa survie ! Pour pallier cette carence, elle va parasiter le système racinaire de ses voisines (en majorité des Euphorbes désertiques). On ne se rend compte de sa présence que lorsque la plante produit son inflorescence (elle n’a ni tige, ni feuilles, juste un rhizome qui accompagne les racines de son hôte).

Une fois la fleur apparue avec son esthétique originale, la plante va produire un parfum nauséabond, destiné à attirer les scarabées bousiers et les mouches qui vont jouer le rôle de pollinisateurs nécessaires à la reproduction de l’hydnora.

Hydnora africana en Namibie (2002) by Musselman

Une plante qui revit (selaginella lepidophylla)

Fantasme de ceux qui oublient d’arroser leurs plantations, voici la selaginella lepidophyla, une plante qui appartient à l’une des familles les plus anciennes en botanique. Cette plante est originaire du sud des USA et du Mexique. Elle représente un symbole important de natalité et de résurrection suite à une extraordinaire capacité à interrompre sa croissance pendant plusieurs années en cas de sècheresse et à la reprendre lorsque l’eau revient. Cette capacité singulière lui a valu d’être considéré comme une plante porte bonheur dans sa région d’origine.

Un sujet n’ayant pas été arrosé pendant près de un an
Le même sujet, une heure plus tard après l’immersion de ses racines dans un bol d’eau

Une fleur en dentelle (trichosantes cucumerina)

Cette liane grimpante peut atteindre 5 m de haut et fait partie de la famille des cucurbitacées (potiron, courgette, melons, chayottes, etc.). Elle est d’ailleurs cultivée en Afrique de l’Est pour son fruit comestible. La plante est considérée comme remarquable en botanique de par sa floraison à la structure complexe et délicate dont nous vous laissons juger la beauté via l’illustration ci-dessous :