La Guyane française a tout d’un décor de Jurassic Park

La Guyane française est un petit département appartenant à la République de France situé sur le continent sud-américain, entre le Brésil au sud et le Suriname au nord. Ce territoire extraordinaire tient son nom de la communauté Arawak et signifie “Terres riches”, ce qui se comprend quand on peut voir la densité de végétation présente dans la forêt tropicale.

Embouchure de ruisseau dans les marais de Kaw

La biodiversité est très impressionnante dans la région puisque l’on peut y observer entre autres des requins-bouledogues, des caïmans, des jaguars, des anacondas, des Aras, des iguanes, des buses de Haris, des Agamis, des Toucans, des dendrobates, des aigrettes, une quantité impressionnante d’insectes et de crustacés aux abords des cours d’eaux sans compter les plantes… Orchidées, philodendrons, Monstera, Ficus, Epiprenum, Palmiers, Acacia, etc. En bref un contemplateur ne peut pas faire 50 mètres en Guyane sans trouver quelque chose à observer.

Caïman en observation

Découverte en 1498 par Christophe Colomb, la zone était déjà peuplée de diverses communautés indiennes (Arawak, Caribes, Palikurs,…). La première colonie française tentera de s’établir en 1503, suivie de près par les anglais et espagnols. Les maladies, les rivalités avec les populations locales et la méconnaissance de terrain font que la Guyane restera en hiatus colonial pendant près de cent ans. Elle sera alors accordée définitivement à la France en 1604 et les premières vraies vagues de colonisations débuteront en 1620, mais seront encore mises à mal à cause de la fièvre jaune et des rapports médiocres entretenus avec les amérindiens locaux.

Actuellement, la population majoritaire de Guyane est d’origine Créole, mais le territoire est très métissé avec un mélange de populations amérindiennes, françaises, asiatiques, brésilienne, haïtiennes. La ville de Cayenne fait office de capitale administrative, tandis que Kourou a obtenu une renommée mondiale grâce à sa station spatiale. La religion est essentiellement catholique (avec tout un folklore typique latino-Américain) mais une petite proportion de musulmans et de croyances précolombiennes subsistent également.

Les problèmes de la Guyane sont liés à son exploitation minière (or, bauxite) qui pollue et ravage les écosystèmes. La culture agroalimentaire est également un fléau puisqu’elle pousse à la réduction des espaces sauvages pour récupérer des espaces de productions. Les inégalités sociales, la délinquance, les empoisonnements de l’eau au mercure, les trafics de drogues et les maladies infectieuses (dengue, paludisme) trahissent une réalité difficile pour la région.

Dendrobate tinctorius

Néanmoins, avec près de 96 % de don territoire recouvert de forêts, la Guyane reste une destination privilégiée pour les amateurs de nature. Il existe une grande diversité de paysages en Guyane avec des montagnes en son centre, des îles au large, des savanes parsemées ou les beautés sauvages de ses plages.

Pour en savoir plus:

https://www.naturedeguyane.com/

https://www.guyane-amazonie.fr/terre-de-nature