Le Massif Central : carrefour de l’Europe

Position stratégique tant au niveau historique que de la géographie, la zone du Massif Central est le reste d’une ancienne chaine de montagne qui réserve quantité de richesses de paysages et de biodiversité.

Restant de roches hyrcénienne en Auvergne

Le Massif Central actuel est l’héritier d’une chaine de montagne plus ancienne et que l’on appelait la chaine Hercynienne dont les Vosges et le Massif Armoricain sont issus également. Au crétacé cette zone sera recouverte par la mer et formera alors un archipel qui provoquera la formation de plateaux calcaires. Durant l’ère Tertiaire un épisode volcanique va donner naissance aux fameux Puys de la région et à de nombreuses zones granitiques issues des coulées de laves.

Actuellement, les volcans ne sont plus actifs, mais il existe des sources naturelles chauffées grâce à cette activité volcanique. Les premiers hommes préhistoriques de la région ont peut-être connu la fin des volcans en Auvergne. La zone sera ensuite peuplée par différents peuples dont celui des Arvernes, peuplade celtique dont est issu Vercingétorix, le héros de la résistance gauloise face à César.

Le plateau de Gergovie présente d’ailleurs encore quelques restes de fortifications de cette époque. La zone connaitra ensuite la Pax Romana avant de redevenir troubles durant le Moyen Âge via les guerres de successions des héritiers de Clovis, les invasions musulmanes et la Guerre de Cent Ans. Plus tard la zone fut également le théâtre de faits liés au mythe de la Bête du Gévaudan.

Reste de murs gaulois sur le site de Gergovie

D’un point de vue biodiversité la zone présente une large gamme d’espèces aussi bien animales que végétales. La position géographique étant propice au mélange de différents éléments méditerranéens-montagneux et issu de l’Europe tempérée.

Lacerta viridis sur le contrefort du château de Valleuse

De nombreuses espèces d’oiseaux sont faciles à observer tels que les vautours, faucons, pics, vanneau huppé, cigogne, etc.

La zone présente également une niche pour des mammifères en voie de raréfaction tels que le loup, le lynx, le castor européen, la loutre, le chamois, chat forestier, etc.

Niveau flore, il existe un condensé de végétation remarquable dans cette zone avec notamment certaines espèces de fossiles vivants datant de la période glaciaire comme le ligulaire de Sibérie ou le bouleau nain.

On y rencontre également plusieurs types d’orchidées tels que les orchis, cypripedium et l’ophrys mouche.

Ophrys insectifera

Les zones de tourbières et les zones aquatiques présentes également plusieurs espèces remarquables dont notamment certaines particulièrement rares comme le nénuphar nain (nuphar pumila), le saule des Lapons, le fluteau nageant et les Drosera (plantes carnivores).

De nombreuses zones protégées sont d’ailleurs statuées pour contrecarrer les transformations de la zone face à la montée du tourisme.

Papillon Goutte de sang sur fleur de vipérine
Massif de genets dans le Lozère
Zone forestière dans le Cantal
Point de vue sur le Puy Sancy

Comme vous pouvez le constater sur les quelques illustrations de cet article, la zone présente quelques points de vue remarquable qui vont de pair avec la prospérité du vivant.

Le Massif Central représente à peu près 15 % de la superficie de la France continentale et les divers départements sont plein de petites fermes qui proposent en vente directe des produits issu de leurs savoir-faire. De quoi combler largement le randonneur en fin de journée !

Pour en savoir plus: https://www.france-voyage.com/tourisme/massif-central-territoire.htm

Un lac de montagne en Auvergne