Quelles plantes rustiques choisir pour donner une touche d’exotisme au jardin ?

Nous sommes parfois charmés lorsque nous voyons certaines plantes ou aménagements observés en vacances et nous aimerions également pouvoir donner une touche d’exotisme dans nos jardins sans trop oser se lancer par crainte du froid, de l’excès d’eau et du manque de connaissances. Heureusement, cet article récapitule plusieurs espèces faciles pour vous aider à donner un air de vacances à votre domicile.

Tour d’horizon des espèces intéressantes :

Trachycarpus fortunei (-15°)

C’est le plus rustique des palmiers. Très adaptable, il craint cependant le manque d’eau, il faudra donc bien le pailler pour que son installation demeure optimale. Il en existe une forme naine appelée “Wagnerianus”.

Trachycarpus fortunei à Paris Par © Citron, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=31196229

Bambou Fargesia (-15°)

Non-traçants et adapté à un jardin de petite taille, nous recommandons particulièrement le choix des bambous fargesia. Il en existe pas loin de 100 variétés qui présentent chacune des caractéristiques différentes. Toutes sont rustiques et adaptable à nos régions.

Colocasia esculenta “Pink China” (-12°)

Sa forme luxuriante et ses couleurs qui s’accentuent en vieillissant font de ce colocasia un prétendant charismatique parmi les espèces désignées à l’établissement d’un massif exotique/rustique. Plantez-le à mi-ombre et paillez-le afin de lui permettre de ne pas s’assécher en été. C’est également une plante excellente pour les bassins de jardin.

La feuille foncée et la tige rose-rouge apportent un contrastent qui marque le regard !

Hosta “Empress Wu” (-25°)

Les hostas géants apportent une exubérance propice à l’allure d’un jardin tropical. Leurs grandes rusticités et leur tolérance à l’ombre seront appréciés, mais il faudra prendre en compte l’appétit des limaces qui en sont friandes. Un bon paillage adapté devrait néanmoins vous apporter une protection suffisante. Le hosta “Empress Wu” peut atteindre 120 cm en tout sens, mais il aura besoin d’eau et de nutriments en abondance pour exprimer son potentiel.

En plus de sa taille, le “Empress Wu” propose une feuillage bleuté qui contraste aisément !

Musa Basjoo ou bananier rustique (-15°)

Appelé également bananier du Japon (bien qu’originaire de Chine), il peut atteindre 2 mètres de haut si on lui donne de quoi remplir ses besoins. Une terre riche, une bonne exposition lumineuse, une protection contre la sécheresse et une autre contre le vent. En effet le derme de celles-ci étant sensible, c’est le paramètre à mettre en cause le plus souvent quand on parle d’échec à la reprise. Un autre bananier originaire de l’Himalaya est parfois disponible aussi “Musa sikkimensis“.

La feuille de bananier est un symbole classique de notre image des tropiques !

Fastia japonica (-15°)

Plante appartenant à la famille du lierre et pouvant monter à deux mètres de haut. Idéalement en zone ombragée avec un sol frais. Son feuillage est persistant.

Un feuillage qui peut rappeler celui des manguiers

Les fougères

De nombreuses espèces de fougères sont encline à donner une touche exotique à vos aménagement .

Dryopteris affinis ou Phyllitys scolopendrium sont des espèces indigènes mais dont l’esthétique se rapprochent de plusieurs espèce de l’hémisphère sud .

Dryopteris wallichianna ou Matteucia struthiopteris sont également de bons exemples si vous aimez les grandes espèces (jusqu’à 150 cm de hauteur )

Dryopteris affinis qui déroule ses frondes

Yucca filamentosa (-15°)

Le yucca filamentosa est une plante succulente originaire du Mexique et du sud des USA dont la hampe florale atteint facilement 2-3 mètres de haut. Il supporte très bien la sécheresse et apprécie les expositions vives.

Yucca filamentosa ” Bright edge ” un cultivar panaché

Cordyline australis (-15C°)

Proche parent de l’espèce précédente, celle-ci se distingue par son feuillage rouge-pourpre ou noir selon les cultivars. Il se maintient de la même manière, mais craint l’humidité racinaire. Un bon drainage sera appréciable pour éviter le pourrissement.

Opuntia humifusa (-25C°)

Un cactus proche du figuier de Barbarie, au port semi-rampant et que l’on adapte sans problème à nos jardins, même dans le nord. Retrouvez notre article détaillé sur ce cactus rustique et résistant aux excès d’eau.

SONY DSC

Acacia dealbata (-10°)

Originaire d’Australie, c’est un arbre au feuillage très gracieux qui produit de petites fleurs jaunes en hiver. Il est cependant considéré comme invasif dans certaines régions du sud de l’Europe et en Suisse.

Sa floraison donne de l’éclat à une période ou le jardin présente peu de couleurs

Albizia julibrisin (-10°)

Originaire d’Asie et répandu sur tous les continents, cet arbre présente un feuillage similaire à l’espèce précédente ainsi qu’une floraison très décorative. Il existe un cultivar appelé “Chocolate Summer” aux feuilles couleur bronze assez impressionnantes, mais l’espèce se décline en toute une série de variétés en fonction du port, de la taille ou de la couleur des fleurs. C’est un nectarifère apprécié de beaucoup d’insectes.

Bergenia crassifolia var cordifolia (-20°)

Plante plus traditionnelle des jardins. Son feuillage rond et persistant peut être utilisé pour enrichir un massif exotique. La floraison blanche-rose-rouge intervient en début de saison (mars-avril-mai) et l’espèce se décline en de nombreux cultivars qui se croisent facilement. Elle présente l’avantage de n’être sensible à aucun parasite connu.

En formant un tapis de hampes florales, les Bergenia apportent un peu de poésie aux massifs

Phormium sp (-10°)

Les Phormiums ou lin de Nouvelle-Zélande du commerce sont principalement issus du croisement de deux espèces botaniques (tenax et cookianum). Ils se déclinent en plusieurs variantes de couleurs (purpureum, variegata, etc.) ainsi qu’en différentes tailles (30 à 200 cm). Ils possèdent une présence esthétique forte et est très adaptable.

Floraison estivale et pleine de charme pour ce Phormium tenax !

Yuzu (-10°)

Peu connu mais néanmoins présent sur beaucoup de listes de pépiniéristes, c’est un arbre hybride issu du mandarinier et du citron d’Ichang. Son fruit est utilisé comme zeste et pour son jus, mais sa croissance est lente.

Par BILLIOUD — Travail personnel,

Zanthoxylum armatum (-20°)

Ce poivrier de Chine appartient en réalité à la famille des rutacées comme les agrumes, mais la chair de ses fruits contient la pipérine qui lui vaut son nom. La plante présente un aspect unique dut à son feuillage hostile, mais néanmoins très décoratif. Il pousse modérément vite et s’adapte facilement à plusieurs types d’expositions et de substrats.

Des petits fruits au gout délicieux de poivre !

Crocosmia sp (-10°)

Originaires d’Afrique du Sud, les crocosmias sont des plantes vivaces de la famille des Iridacées répartit sur près de 400 cultivars différents, allant de 50 cm à 1 m de hauteur. Ils apprécient la lumière et les substrats légers, ainsi qu’un petit paillage protecteur. La floraison à lieu à la période estivale et produit de nombreuses graines. C’est d’ailleurs une plante qui s’hybride facilement si plusieurs variétés sont en présence l’une de l’autre.

Belamcanda sinensis (- 15°)

Appelé également “iris tigré” ou “Iris léopard” c’est une plante vivace à la floraison estivale sublime, originaire de Chine et du Japon. Favorable à une exposition ensoleillée ou mi- ombragé, il craint la stagnation humide qui peut faire pourrir son rhizome, et son feuillage est apprécié des limaces et escargots.

Belamcanda sinensis Par I, Brighterorange,