La nature dans toute sa splendeur

Zygopetalum : une orchidée de choix

L’orchidée Zygopetalum est peu connue de la plupart des amateurs. Pourtant, son esthétique unique justifierait un intérêt à elle seule. Attardons-nous sur cette belle inconnue brésilienne.

Zygopetalum “Romy” hybride issu du Z. mackayi

Description de ces orchidées

Les Zygopetalums font entre 40 et 100 cm, le pied est divisé en pseudo bulbes que l’on peut séparer pour en faire la reproduction. Les feuilles sont persistantes et peuvent durer jusqu’à 3 ans avant de se faire remplacer. La floraison dure 6 à 8 semaines selon les cultivars et les conditions de cultures. Il est important de bien prendre soin du substrat de la plante car comme beaucoup d’orchidées, les racines sont symbiotiques avec un champignon qui lui permet de se nourrir.

Culture du zygopetalum

Originaire d’Amazonie (Pérou et Brésil), il existe 15 espèces botaniques, réparties en deux groupes : 4 sont terrestres et les 11 autres sont épiphytes. De nombreuses variétés sont apparues en culture suite aux hybridations et à plusieurs sélections. Les variétés hybrides ayant tendance à pousser assez rapidement, elles nécessitent un rempotage annuel car contrairement à d’autres orchidées, les Zygopetalums apprécient peu le fait de se sentir à l’étroit dans leur pot. Grande consommatrice de nutriment elle apprécie un engrais régulier, mais celui-ci devra être suspendu durant les périodes de repos de la plante. Il apprécie une température entre 20 et 28° le jour avec un écart jusque 8° la nuit. Ce rythme lui permet d’assurer son métabolisme et sa floraison régulière. Il sera d’ailleurs recommandé de le cultiver en extérieur à la belle saison (mai-septembre). À l’image des autres orchidées c’est une plante qui appréciera une eau non-calcaire pour l’arrosage. Cette plante n’apprécie pas la lumière directe, mais se montrera au mieux de sa forme sous une exposition élevée. L’hygrométrie n’a pas besoin d’être particulièrement élevée.

Un substrat adapté aux Zygopetalums

Un mélange maison de petites écorces de pins avec 20% de tourbe convient aux espèces épiphytes (majoritaire dans le commerce). Il est également possible de lui adjoindre un mélange pour broméliacées ou de pratiquer un mélange d’écorces de pin de calibre moyen mélangé à de la fibre de coco et un peu de compost . Il faut surtout veiller à ce que le mélange demeure aéré tout en séchant assez vite pour éviter le pourrissement et assez lentement pour permettre à la plante de s’abreuver correctement.

Rempotage:

Celui se pratique idéalement au printemps, quand la lumière des fenêtres devient plus importante. On prépare le substrat de manière bien homogène et on le fait gorgé avec une eau déminéralisé pendant quelques heures , ensuite on égoutte . Après rempotage on suspendra les arrosages pendant une quinzaine de jours. on peut disposer dans le fond du pot des cailloux de lave (éviter l’argex ou les cailloux calcaire ) afin de parfaire l’écoulement de l’eau excédentaire . profitez de l’opération pour nettoyer la plante de ses feuilles et racines mortes ainsi que pour la débarrasser des débris de substrat

Zygopetalum mackayi par Michael Wolf