La nature dans toute sa splendeur

Dicentra ou le cœur de Marie

Cette petite floraison bien connue pour son originalité et sa forme de cœur fait partie de la famille des papavéracées comme le coquelicot ou le pavot de Chine (Papaver rhoeas).

Par sarefo — Travail personnel,

Taxonomie

Le genre des Dicentras regroupe 25 espèces de plantes vivaces originaires d’Asie. La plus connue est Dicentra Spectabilis, mais les pépinières commencent à distribuer d’autres espèces tels que dicentra formosa ou eximia qui valent le coup d’œil également. Bien que charmantes, les dicentras ont dans leurs sèves des alcaloïdes qui peuvent provoquer des irritations sur les peaux sensibles. Notre article sera axé sur l’espèce spectabilis, mais les conseils relatifs à celui-ci s’appliquent également pour la plupart des espèces.

Culture

Il pousse idéalement à l’ombre ou mi-ombre sur terrain frais et riche. Sa floraison intervient en fin de printemps et la plante peut dépasser le 1m20 en hauteur. Son feuillage attractif permet de l’associer avec de nombreuses espèces pour un rendu esthétique plein de reliefs.

La reproduction peut se faire par semis, bouture de racines et divisions.

Le semis nécessite une terre fine avec une humidité stable, à l’instar de la bouture de racines. La division présente l’avantage d’être plus simple à la reprise, mais si le pied mère est installé depuis quelques années, il est probable qu’il supporte mal cette action.

Bien que peu sensible aux maladies, l’espèce peut souffrir d’attaques de la part des limaces et des escargots.

Cultivars d’exception

D. spectabilisalba” : forme à fleurs blanches, un peu plus tardive.

D. spectabilis” Goldheart” : Feuillage jaune

D. spectabilisValentine“: Fleurs rouges et blanches

Dicentra “Burning heart” : Hybride entre D. eximia et D; perigrina à la floraison pourpre-vermillion et au feuillage dense et découpés.

Associations intéressantes

Le cœur de Marie peut être associé à ces fleurs :

Consoude officinale en avant plan et Dicentra en arrière