La nature dans toute sa splendeur

Bienfaits des plantes en intérieur

Longtemps perçues comme un bémol en intérieur à cause des émissions de gaz carbonique nocturne, il est pourtant de plus en plus admis que les plantes d’intérieurs permettent d’assainir nos logements modernes. D’ailleurs ce phénomène fait l’objet d’études de la part de la NASA qui souhaite leur trouver des applications pour soigner l’environnement des spationautes à la conquête de l’espace ! Petit tour d’horizon de ce que l’on gagne à introduire de la végétation dans son domicile.

Les faits :

– selon une étude réalisée en 2007, la majeure partie des maladies en occident proviennent des atmosphères confinées, d’un mauvais usage des médications et d’une mauvaise gestion alimentaire.

– nous vivons dans des atmosphères ou se condensent des composés volatils potentiellement cancérigènes, stérilisant, activant le dérèglement hormonal ou neurologique.

Quelques exemples :

ProduitOriginesEffets indésirablesabsorbé par
Benzènefumée de cigarette, combustion du bois, solvant de parfums, dégraissant chimique ,colles, verniscancérigène et neurotoxique (convulsions, céphalées, fatigue, vertige, ivresse, coma, …), troubles digestifs et des irritations cutanées, augmentation des risques allergiques, troubles du système de défense immunitairesansévierra, plusieurs palmiers, ficus, fougères, lierres
Formaldéhydenombreux matériaux de bricolages (laine de roche, laine de verre, isolants en bombe), vernis, peintures, cigarettes, produits cosmétiques, désodorisants, colles, antiseptiques, produits de nettoyagesCancèrigène, atteinte des sinus et du système respiratoire, irritation des muqueuses, douleurs chroniques, diminution des capacités immunitaires, malformation congénitalesdracaena, palmiers, ficus, lierres,tadescancia, philodendron erubescen, diffenbachia, calathea, codiaeum
Trichloréthylèneencres, vernis, peintures, colles, produits de nettoyages, dégraissantcancer du foie, irritations des muqueuses, troubles de l’équilibre, céphaléespalmiers, ficus, spathiphylum, philodendron erubescens, calathea, codiaeum

Nous absorbons en moyenne 6 à 10 l d’air par minutes soit près de 15000 l par jours.


Absorption des ondes : Plusieurs ondes émissent par différents appareils (téléphones, ordinateurs, chaine hifi, etc.) peuvent participer à l’amplification de troubles du sommeil, d’état anxieux, dépressions, affaiblissement immunitaires, etc.

Les plantes à feuillages denses (spathiphylum, calathea, ficus, etc.) aide à canaliser ces ondes ainsi que les plantes succulentes (cactus, certaines euphorbes, Agaves, aloe, etc.)

Luttes antivirales : Certaines recherches ont démontré une capacité étonnante chez certaines familles de plantes (orchidées, broméliacées, succulentes, Spathiphylum, etc.) de capter certains virus et bactéries nocives pour notre santé au niveau des racines et de les détruire.


De quoi dérider les vieilles superstitions concernant la méfiance vis-à-vis des plantes intérieures. S’il est bien vrai que les plantes vont produire du CO2 durant la nuit, votre conjoint(e) en produira certainement plus ! De plus connaissez-vous la Mycobacterium vacae ? Il s’agit d’une bactérie présente dans la terre qui lorsqu’elle est inhalée active la production de sérotonine et de dopamines dans notre cerveau. Ces composés neurobiologiques sont des boosters de notre moral, mais également de notre libido, appétit, régulation d’humeur et notre immunité !

Pour terminer de vous convaincre…

Au Japon diverses études ont démontrés que le fait de vivre dans des environnements plantés ou de faire des balades en forêts régulières avait pour action d’augmenter la sérotonine, la noradrénaline (action sur la libido), diminuer le cortisol. Certaines essences végétales ont des propriétés purifiantes, anticancéreuses et antivirales. Tandis qu’une étude complémentaire hollandaise de 2009 a démontré une diminution nette de différents troubles (dépression, douleurs chroniques, anxiétés, troubles du sommeil) pour les gens qui vivent dans des environnements verts

Quelques petites actions quotidiennes qui font la différence :

  • Balades en milieu vert (forêt, parcs)
  • aérer son intérieur 10 min/jours
  • surveiller son alimentation
  • boire des tisanes à effets détoxifiants et diurétiques
  • faire attention à l’emploi de différents produits
  • répartir des petits ilots de verdure en intérieur
  • fumer en extérieur, modérer l’alcool et les médicaments
  • privilégier sa qualité de sommeil
  • pratiquer une activité physique
  • consommer régulièrement certains aliments clés comme l’ail des ours, le goji, le poivre

Un dernier point d’attention pour vous inciter à vous renseigner sur la présence de produits chimiques sur vos plantes, il est en effet un peu bête de vouloir purifier vos intérieurs avec des végétaux si ceux-ci proviennent de cultures ou ils ont été exposés à de multiples pesticides et engrais. Pour cela n’hésitez pas à rechercher des productions éco-friendly ou bee-friendly ainsi que des petits producteurs qui auront à cœur de vous partager leurs passions.