La fougère Hemionitis arifolia est mignonne et originale

Des feuilles en forme de cœurs et une hauteur au ras des sols, cette petite fougère ne manque pourtant pas de se faire remarquer ! Hemionitis signifie d’ailleurs “Moitié d’un âne” car il semble que ces équidés soient de grands friands de leurs feuillages. Découvrons ensemble cette petite plante attachante.

O

Botanique

Le genre Hemionitis est un genre de la famille des Ptéridacées inféodé à l’Asie tropicale. Selon la dernière classification en date (janvier 2020), le genre comporte sept espèces et un hybride fertile. L’hemionitis arifolia est la plus courante en culture, son succès lui vient de son aspect unique et de sa faculté d’adaptation en milieu pour les environnements clos de type terrarium ou bouteille en verre. La plante pousse dans les forêts tropicales humides, le plus souvent dans des anfractuosités d’écorces ou rocheuses. On la considère donc généralement comme une semi-épiphyte.

Hemionitis arifolia en milieu naturel .

Culture

Cette fougère apprécie les milieux ombragés et l’atmosphère humide, elle déteste les courants d’airs et les surplus de chaleurs prolongées.

Il convient de l’arroser avec une eau non-calcaire et de réduire les arrosages durant la période hivernale. Un jaunissement des feuilles indiquera d’ailleurs une exposition trop lumineuse et des taches brunes un problème d’arrosage (dans les cas les plus courants, cela peut néanmoins être lié à l’une ou l’autre cause différente telle que carence ou mycose).

Si possible, on lui offrira en hiver un espacement des arrosages et une température plus fraiche. Au printemps et amendement léger pourrait lui être proposé (type engrais à orchidées)

Cet Hemionitis bien que photographié en Inde dans son milieu naturel à visiblement reçu un coup de chaud qui lui casse son système vasculaire et lui fait brunir ses feuilles.