Kumara plicatilis : un “Aloe” singulier

Une plante originale que l’on ne trouve à l’état sauvage que dans une zone minuscule du Cap occidental en Afrique du Sud. Proche des Aloes, le Kumara plicatilis peut atteindre 5 m de haut . Petite présentation d’une espèce au charme certain !

Description:

Très belle espèce arbustive au feuillage distique dont l’écorce qui peut le protéger du feu, rappelle celle du liège . Floraison rouge-orangé entre l’hiver et le printemps, chaque hampe florale peut donner jusqu’à une trentaine de fleurs . Bien que son aire de répartition soit restreinte , la population sauvage est faste et nombreuse, si bien qu’elle n’est actuellement pas considéré comme menacée.

Culture:

L’espèce est à croissance lente et elle se plait dans un substrat minéral et drainé (type 3 tiers ) avec un PH acide . Niveau ensoleillement, on lui offrira une situation la plus limoneuse possible en évitant le soleil direct. L’espèce peut passer une majorité de l’année en extérieur dans les régions méditerranéennes puisqu’elle présente une légère rusticité ( – 2 C*) Néanmoins une bonne qualité du sol, une pluviométrie estivale très faible, un ensoleillement et une remontée des températures diurnes en hiver feront un ensemble de conditions à réunir pour la faire prospérer durablement. La maintenance en intérieure est préférable d’autant que cette contrairement à d’autres succulentes n’apprécie pas trop l’arrosage en été .La reproduction se fait par semis ou par bouturage mais les la reprise peut s’avérer longue .