Albuca spiralis : une plante rare aux tentacules insolites !

Quasiment unique en son genre, l’albuca spiralée présente un feuillage en tire-bouchon qui lui vaut son nom latin de spiralis. Vivace bulbeuse, l’albuca spiralis est adéquate pour les amateurs de curiosité.

Description

Originaire d’Afrique du Sud, elle appartient à la famille des asparagacées (Jacinthes, asperges, yucca, etc.) et pousse en touffe d’une vingtaine de centimètres en produisant une floraison printanière qui offre un parfum proche de celui de la vanille ! La hampe florale monte jusqu’à 50 cm. Le genre albuca (du latin albicare qui signifie “tirer sur le blanc”) reprend une trentaine d’espèces dont on rencontre parfois quelques autres représentants en jardinerie (exemple : Albuca humilis)

Culture

Son substrat doit être drainant, car la plante à horreur du surplus d’humidité ! Un certain manque d’eau en été lui sera d’ailleurs profitable. La plante qui subit un arrosage trop abondant aura tendance à jaunir. Cette plante à une mauvaise rusticité. Il conviendra donc de la maintenir en intérieur (quoiqu’un petit tour extérieur en période estivale peut lui faire du bien). Après floraison, il arrive fréquemment que la plante perde son feuillage et entame une période de repos, il faudra alors patienter quelques mois pour voir les nouvelles pousses apparaitre. Très rare dans la nature, il est également dans les collections, on trouve sous le nom d’Albuca spiralis des plantes hybrides dans la plupart des cas (souvent croisées avec Albuca namaquensis). Dans tous les cas, il convient de lui offrir une exposition très lumineuse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rempotage

Lors du rempotage, il faut toujours laisser dépasser le sommet du bulbe à 1/3 au-dessus de la surface de substrat. Un mélange pour cactées sera parfaitement adapté ou la règle du 3/3 convient également (1/3 terreau universel – 1/3 argile – 1/3 sable grossier). On peut y ajouter un peu d’argex pour le drainage ainsi que de la chaux d’algue ou de la cendre volcanique pour les nutriments minéraux.