Iris des milieux humides

Après notre article sur les iris de Germanie qui reprenait plusieurs explications concernant un complexe d’espèces inféodées aux milieux secs, voici un article sur d’autres iris qui sont à l’opposé en termes d’humidité mais qui ne manquent néanmoins pas de charmes.

iris-des-marais
Iris pseudoacorus

Les iris sont des plantes populaires, leurs noms proviennent de la déesse grecque Iris, qui était la messagère des dieux de l’Olympe et qui était personnifié par l’Arc-En-Ciel. C’est de la beauté des pétales aux couleurs irisées chez beaucoup d’espèces que la plante doit son nom et sa mise en relation avec ce phénomène.

Les premières traces fossiles d’iris nous proviennent de l’Antarctique et sont datées de la fin du Crétacé (80 MA) , ils se sont ensuite diversifiés et répandu dans l’ensemble de l’hémisphère nord.

Les iris aquatiques sont populaires pour les plantations de berges ou les zones ombragées et fraîches. Voici une petite liste non exhaustive de différentes espèces qui auront de quoi ravir les amateurs de floraisons éclatantes.

Iris ensata

L’iris ensata est une espèce originaire des zones humides des montagnes de l’Asie de l’Est (Chine, Japon, Sibérie, etc.) dont le feuillage peut atteindre 120 cm de haut et dont la floraison intervient durant l’été. Cet iris porte le nom français d’Iris du Japon car il est cultivé et sélectionné depuis longtemps dans le pays. La tradition indique d’ailleurs que la floraison prévient les fermiers du lancement de la saison des pluies. Cet iris très facile de culture et qui apprécie la lumière se propose donc en de multiples formes et coloris. C’est également une espèce particulièrement rustique qui peut descendre en dessous de -30°.

Iris laevigata

Cette espèce, proche de la précédente, se rencontre dans les zones marécageuses de Sibérie. Elle se cultive de la même manière et présente les mêmes qualités esthétiques et de résistance. Il est également décliné en de multiples variétés (bicolore, striés, roses, mauves, violet, etc.)

iris-laevigata
Irts laevigata « Motled Beauty »

Iris Louisiane

Les iris de Louisane sont un complexe d’hybrides entre 5 espèces originaires de l’état du même nom, parmi lesquelles ont retrouvé Iris fulva, Iris hexagone, Iris gigantocaerulea, Iris brevicaulis, Iris nelsonii par exemple. Selon le cultivar les qualités peuvent varier mais de manière générale ils sont particulièrement vigoureux dans l’eau et ils apprécient une situation ensoleillée. Leurs tailles varient entre 70 et 150 cm de haut.

Iris pseudoacorus

L’iris des marais indigène en France et en Belgique, caractéristique par sa fleur jaune qui est devenu l’emblème des rois de France (Son surnom de lys des eaux a valu à ce symbole d’être appelé fleur de lys, alors qu’il s’agit en réalité d’un iris). Cette plante était déjà connue des romains qui l’utilisaient pour soigner la cataracte et certaines douleurs. Actuellement elle est très utilisée dans plusieurs programmes de dépollution des sols et des eaux.

Il peut atteindre 180 cm de haut et fleurit entre mai et août. On peut le cultiver en pleine terre ou les pieds dans l’eau et idéalement bien exposé à la lumière( cela dit il supporte également l’ombre mais sa hauteur et sa floraison seront alors moindres) . Il en existe moins de cultivars que pour les précédentes espèces mais on compte :

  • une variété blanche : Iris pseudoacorus Alba ;
  • une autre à fleurs double : Iris pseudoacorus Plena ;
  • une à feuillage panaché : Iris pseudoacorus Variegata.
iris-pseudoacorus

Iris setosa

L’iris sertosa ou iris d’Alaska ressemble à une version miniature de l’iris sibirica avec des feuilles allant rarement au-delà de 40 cm. On le retrouve à la fois dans le nord-est de l’Asie et le nord-ouest de l’Amérique. Très adaptable, c’est une espèce facile à vivre qui propose une floraison estivale.

iris-setosa

Iris sibirica (syn sanguinea)

Espèce similaire en culture par rapport à la précédente, avec néanmoins une préférence pour les zones ombragées. Un peu plus précoce en termes de floraison, puisque celle-ci intervient généralement vers mai juin pour une durée d’à peu près un mois, celle-ci est souvent plus petite et plus intense en coloration. Sa hampe florale peut dépasser le mètre de haut, tandis que son feuillage n’excède jamais les 60 cm. Celui se montre souvent très graphique, ce qui a pour avantage de proposer de beaux effets esthétiques dans les compositions végétales. Ces iris se déclinent également en différentes variétés de bleu, mauve, blancs et roses.

iris-sibirica

Iris versicolor

Les Iris versicolores sont indigènes du Nord de l’Amérique et ils proposent un port assez haut (1 m de haut pour le feuillage) en touffes dressées et denses. La floraison intervient entre mai et août et ils apprécient un sol assez riche. Il est parfois utilisé en homéopathie pour les migraines ophtalmiques et les inflammations intestinales.

iris-versicolore

Articles associés

Partage sur les réseaux sociaux