Monarde rouge : le thé écarlate amérindien

Vivace herbacée aux arômes savoureux et doté d’une sublime floraison, la monarde rouge, originaire d’Amérique du Nord a su conquérir le cœur des jardiniers, naturalistes et gourmets grâce à ses multiples qualités.

Monarda didyma botanique

Origines de la monarde

Le genre Monarda regroupe 16 espèces botaniques issue de la famille des Lamiacées (lavande, menthe, thym, ajuga, etc.). Il fut décrit pour la première fois par Nicolas Monardès, un médecin et botaniste espagnol du 16ᵉ siècle dans un de ses ouvrages de 1574 qui participa à la diffusion de plusieurs plantes du nouveau monde en Europe (l’ananas, le coca, le maïs, les arachides ,etc.). L’espèce la plus courante est Monarda didyma qui se décline en de nombreux cultivars. On retrouve aussi couramment Monarda fistulosa et monarda punctata qui possèdent des atouts similaires. La pratique de l’horticulture à fait naitre ensuite plusieurs hybrides et sélections issues principalement de ces trois parents sauvages.

Monarda didyma de forme ornementale

Culture de la monarde

La culture des Monardes est assez facile. Elles apprécient une exposition lumineuse ou légèrement ombragée dans une terre riche mais aérée. Elles atteignent 1 m à 1m20 de haut en moyenne, mais certaines espèces peuvent atteindre les 2 mètres. La multiplication se fait essentiellement par division ou semis. Les huiles essentielles contenues dans la sève des monardes les protègent d’un grand nombre de maladies, toutefois un petit mildiou de saison n’est pas à exclure, mais il est rarement préjudiciable sur le long terme. Dans nos régions, les monardes fleurissent généralement en été, mais on peut encore observer des floraisons tardives et parfois successives jusqu’en octobre.

Monarda fistulosa

Bienfaits de la monarde

Outre la floraison spectaculaire et odorante, les monardes présentent également des qualités nectarifères, aromatique et thérapeutiques de haute gamme. Plusieurs peuples amérindiens utilisaient leurs feuillages comme antiseptique, anti-inflammatoire, l’acné, les troubles digestifs ou encore l’insomnie. Aujourd’hui encore l’industrie du thé lui fait la part belle dans ses cultures et les amateurs de tisanes à réaliser soi-même ne lui sont pas moins fidèles. Il faut dire que son parfum unique à de quoi surprendre, sans pour autant imposer un caractère trop encombrant pour un non-initié. Certaines variétés sont naturellement accompagnées d’un gout de citron ou de menthe qui rajoute de la richesse et de la subtilité à sa saveur.

Variétés sélectionnées de monardes

Monarda didyma “Scorpion”: Une fleur “Lie-de-vin” qui se distingue des autres cultivars

Monarda “Dancing Bird”: Hybride de M. didyma et M; fistulosa, au port plus compacte et à floraison rose magenta

Monarda fistulosa var menthifolia: Variété botanique avec des feuilles très graphique et produisant du menthol

Monarda didyma botanique: Floraison rouge vermillon absolument sublime !

Monarda didyma “Alba”: Fleurs blanches immaculées.

Associations intéressantes

  • Campanule
  • Bergenia
  • Graminées
  • Persicaria
  • Agastache
  • Gaura
  • Aster
  • Leucanthenum
  • Helianthus
  • Symphytum
  • Stachys
  • Lavandula
  • Gypsophyle
La fleur est également aromatique et peut servir de décoration comestible