Eryngium agavifolium : la cousine de la carotte qui se croyait dans le désert

Vivace très originale qui appartient au groupe des panicauts et qui propose une série davantage grâce à son adaptabilité à la sécheresse, sa floraison blanche estivale et son allure à la fois graphique et exotique.

Botanique

Originaire des zones tempérées de l’Amérique du Sud (Argentine principalement), c’est une apiacée (carotte, Ciguë fenouil, céleri, égopode) herbacées qui pousse en zone montagneuse entre 500 et 1 000 m d’altitude. Son nom français est le panicaut à feuilles d’agaves.

Culture

Elle se plait dans les substrats légers et drainés, ainsi que sous une exposition lumineuse. Sa floraison estivale en forme d’œuf donne une allure singulière et champêtre à la fois. Il résiste à −10° et résiste très bien à la sécheresse, d’ailleurs sa crainte principale demeure l’excès d’humidité. Vous pouvez la planter sans problème dans une zone sableuse ou caillouteuse accompagnée, par exemple, de quelques sédums (orpins).

On conseille généralement d’en planter par 4 au m carré pour obtenir une pièce massive en termes de visuel. Son port dressé et hérissé peut être utilisé pour contraster avec des espèces voisines plus souples et douces. Elle atteint 150 cm de haut avec la hampe florale et son feuillage est persistant.

Associations

  • Cerastium tomentosum
  • Stachys
  • Eryngium planum (Le panicaut bleu)
  • Festuca
  • Iris
  • Gaura
  • Gypsophylle
  • Helenium Hot Lava (Aster rouge)
  • Lavandes
  • Miscanthus
  • Bambous