Plantes de bassin remarquables

La liste des plantes adaptables en bassin de jardin est étendue. Pourtant, leurs actions et leur rendu ne sont pas toujours clairement connus des propriétaires de bassins. Voici donc une petite liste d’espèces et de variétés utiles qui peuvent ajouter un bonus à votre pièce d’eau ainsi que quelques consignes et informations pour parfaire vos plantations.

Liste des plantes de bassin

Bletilla striata

Une petite orchidée rustique et de maintenance facile qui vous apportera une floraison rose délicate dans vos massifs d’eau. Existe aussi en blanc.

Bletilla striata forme “Alba”

Bistorta officinalis

C’est une indigène qui apporte une touche agréable grâce à son feuillage rond et sa floraison charmante qui peut intervenir deux fois dans l’année.

Caltha palustris

Elle ressemble à un bouton d’or géant et pour cause, elle appartient à la même famille. Indigène, elle sera probablement la première floraison de l’année (février-mars).

Ceratophyllum demersum

C’est une plante entièrement aquatique et hyper adaptable ! Pourvoyeuse d’oxygène et filtrante, elle offre un abri aux alevins et aux poissons adultes en période de frais. Son feuillage fin abrite également toute une microfaune utile et sa sève contient un composé qui la rend hostile aux algues filamenteuses.

Colocasia esculenta Pink China

C’est une plante d’allure exotique qui vous surprendra par sa rusticité. Son feuillage foncé apportera un contraste avec ses tiges roses-rouges. Il fait preuve d’une rusticité hors pair pour ce genre botanique associé en général aux régions tropicales et subtropicales. Les habitants du sud auront quant à eux la possibilité de choisir des cultivars proches comme la black illustris ou le Mojito qui nécessite des températures moyennes un peu plus élevées.

Filipendula ulmaria

C’est une plante indigène qui propose des hampes florales dotées d’un ensemble de fleurs blanches en grappes qui apparaissent en été. Il en existe une variété panachée qui met en valeur son feuillage similaire à celui d’une fougère.

Frittilaria meleagris

Surnommée les “œufs de pintades”, c’est une plante facile dont la floraison à l’origine de son nom français ne manque pas de charme. Idéale en mi-ombre.

Gunnera manicata

Aussi appelée rhubarbe géante, elle nous vient du sud du Brésil, dans des zones ou le climat ne se diffèrent pas beaucoup de ce qu’il est chez nous. Son allure unique et presque préhistorique la rende populaire, mais il ne faut pas perdre de vue sa taille très impressionnante qui peut dépasser les quatre mètres de haut et de diamètre.

Houttuynia cordata

C’est une plante aromatique et dense qui produit une floraison avec un pistil très prononcé. Elle est utilisée en cuisine chinoise et sa forme “Chameleon” vous apportera une gamme de couleurs originales parmi vos feuillages.

Hydrocharis morsus ranae

C’est une petite plante indigène en voie de raréfaction. Flottante et non invasive, elle produit au printemps une série de petites fleurs blanches qui ravive la surface de l’eau.

Les iris d’eau (Iris pseudoacorus-versicolor-louisiana)

Ce sont d’excellentes plantes épuratrices. Il en existe une gamme étendue offrant une grande variété de floraisons et de coloris.

Lysichiton americanus

Surnommé Arum bananier jaune, il est rustique jusqu’à – 20° et présente une floraison étonnante vers mars-avril-mai. Originaire de l’ouest des États-Unis, il produit un parfum musqué qui attire pas mal d’insectes pollinisateurs.

Lysimachia nummularia

C’est une plante indigène rampante qui apporte une touche géométrique dans les zones ou elle prospère. Sa petite floraison jaune est l’amie des abeilles solitaires.

Le Lythrum salicaria

C’est une indigène dotée d’une superbe floraison généreuse et estivale qui offre une belle capacité de filtration dans les étangs.

Nymphea tetragona

Surnommé le nénuphar nain, il est idéal pour les petits volumes et les petites profondeurs, car il n’excède pas 30 cm de haut.

Orontium aquaticum

Il appartient à la même famille que les Anubias et les cryptocorynes de nos aquariums à cela près qu’il est rustique et doté d’une floraison unique en bougie.

Peltandra virginica

Il a un feuillage de Philodendron et une fleur proche de celle des Arums, elle saura apporter une touche originale à vos berges.

Persicaria hydropiper var rubra

C’est une plante assez rare à trouver en commerce, mais elle pourrait ravir les amateurs d’épices, car son feuillage renferme une huile essentielle à la saveur poivrée qui stimule l’appétit et la digestion. De plus, elle aiderait l’organisme à se prémunir de certaines formes de cancer.

(Forme botanique )

Potamogeton natans

C’est une superbe oxygénante et épuratrice qui offre une floraison ornementale vers le milieu-fin d’été. Sa croissance est rapide et elle peut prendre de l’ampleur rapidement. Une espèce proche existe également avec les mêmes caractéristiques : Potamogeton crispus.

Schyzostylis coccinea

C’est une plante rustique originaire du sud de l’Afrique doté d’un feuillage herbacé, mais surtout d’une superbe floraison proche des iris. Aucun parasite connu et une grande adaptabilité rendent cette plante quasiment parfaite pour tous les volumes d’eaux.

Symphytum officinalis

La consoude de nos régions devient une belle plante imposante quand elle a les pieds dans l’eau. Excellente épuratrice qui peut servir d’engrais vert au jardin, elle est de plus une source de nourriture appréciée pour de nombreux insectes volants.

Typha

Parfois appelé à tort des roseaux, ce sont en réalité des Massettes ! Très graphiques et purificatrices efficaces, elles se déclinent en plusieurs variétés aux esthétiques variées (Minima-variegata, longissima, etc.). Ils sont très appréciés des libellules.


Cette liste est bien entendu loin d’être exhaustive. Elle se résume surtout à quelques coups de cœurs personnels. Il existe une foule de plantes dont l’attrait esthétique se distingue de leurs consœurs et dont l’action aidera à la pérennité de votre projet. Pour mener à bien le projet en question, il sera d’autant utiles de pouvoir vous donner quelques petits trucs et astuces pour le structurer.

Substrat pour plantes palustres

Voici une recette d’un  substrat type pour vos plantes palustres :

  • 1/3 de terreau pour plantes d’étang
  • 1/3 argile
  • 1/3 de tourbe blonde
  • poudre de basalte ou chaux horticole

Ce mélange convient à la grande moyenne des plantes en étang. Vous pouvez également l’améliorer avec un peu de poudre de basalte (composé minéral volcanique) ou un peu de chaux horticole, mais évitez les engrais organiques qui pourrait bouleverser votre cycle de l’azote et booster vos algues.

Conseils de plantation

– Planter 1/3 de surface de votre bassin. En effet, pour que l’action des plantes puissent se ressentirent, elles auront besoin de représenter un certain volume qui agira comme stabilisateur général de l’équilibre biologique. Il convient également de commencer par les zones profondes puis de remonter progressivement vers les berges.

– Respectez bien les zones de plantation : Les plantes se répartissent naturellement selon certaines zones en fonction de la profondeur de l’eau et de l’ensoleillement. Placez chacune d’entre elles adéquatement afin qu’elles puissent vous offrir le meilleur d’elle-même.

– Méfiez-vous des dons des amis ! Il est courant que lorsque l’on commence un projet de bassin, d’avoir des gens de notre entourage qui nous proposent des rejets de chez eux. La plupart du temps les gens ont tendance à se séparer de plantes particulièrement envahissantes et un trop grand volume de ces plantes viendrait à avoir un effet néfaste sur l’équilibre biologique.

– De temps à autre n’hésitez pas à adjoindre un peu d’engrais liquide à votre bassin afin de favoriser la croissance et la floraison de vos plantes. Soyez néanmoins prudent, car un surdosage profitera aux algues et celles-ci pourront alors concurrencer les plantes.

– Si votre bassin n’est pas encore construit, choisissez soigneusement son emplacement. Idéalement, une mi-ombre vous apportera l’équilibre idéal, mais faites attention aux arbres. Leurs feuillages viendraient engorger le fond de votre étang et entamerait son eutrophisation.

– Rester prudent avec vos plantes flottantes ! Certaines sont exotiques (pistia, azolla,…) et ne tiendront pas toute l’année en extérieur. Si vous décidez de les rentrer, il vous faudra un éclairage adapté et une eau à la fois propre et riche en nutriments. Les autres de type rustique comme les lentilles d’eau ou les Trapas peuvent vite devenir envahissantes !

– Certaines plantes carnivores comme les Saracenia et les Dionées sont parfois vendues comme plantes de bassins. S’il est vrai qu’elles sont rustiques, il est également vrai de dire qu’elles sont inféodées à des milieux de tourbières dans la nature. Nos eaux sont souvent trop riches que pour les réussir dans un bassin traditionnel.

– Si vous le pouvez, patientez au moins un mois entre l’installation des plantes et l’introduction des premiers poissons… En effet, celles-ci auront le temps de prendre racines avant que les seconds ne s’amusent à les déterrer d’instinct pour y trouver quelques nourritures cachées.

– Diversifiez les espèces selon les périodes de floraisons. Ainsi, vous pouvez étaler celles-ci de février à novembre sans trop de soucis.

– Jouez également avec les nuances de verts et les formes de feuillages avec de créer des effets de reliefs et des contrastes qui ajouteront de la plus-value au rendu esthétique de votre ensemble.

– Idéalement faite vos plantations entre mai et septembre afin que le froid ne ralentit pas la reprise de vos plantes.

– De manière générale soyez patient et profitez de chaque étape de construction de vos massifs. Le paysagisme, c’est de l’art et à l’image d’un peintre sur sa toile. C’est le genre d’ouvrage qui ne se termine jamais réellement.

Ou se procurer de telles plantes ?