Compostage : les erreurs courantes à éviter


Un bon compost, c’est facile et efficace ! Néanmoins, il ne sera jamais mauvais d’évoquer quelques points afin de vous éviter les erreurs courantes.

Le compostage est un procédé biologique qui va convertir et valoriser tout un ensemble de matières organiques pouvant fournir un terreau très riche pour les plantes. Il partage beaucoup de propriétés similaires à l’humus de forêt au niveau des minéraux qu’il apporte à la terre et de la retenue d’eau.

Un compost de 4 mois réalisé à partir de branches et de feuilles de chênes

Les produits indésirables dans le compost

Assimilé à tort par beaucoup de novices comme une poubelle organique, il faudra cependant veiller à ne pas mettre n’importe quoi dans le compost. Évitez :

  • Les litières d’animaux
  • les restants de viandes et de poissons
  • le contenu des sacs d’aspirateurs
  • Les sacs biodégradables qui se décomposent trop lentement

Ce que vous pouvez mettre dans le compost

Un mélange à base d’épluchures

On utilise souvent les épluchures de cuisine. Néanmoins, il sera recommandé de les mélanger avec des feuilles mortes et des petits branchages issus de vos élagages. Le but est de ne pas créer une saturation humide et de garantir une aération qui va uniformiser la présence et le travail des microorganismes responsables de la transformation des éléments organiques.

Porcelio scaber, un cloporte qui figure d’exemple parmi la longue liste de microorganisme utile au compost.

Un peu de cendre

L’on entend parfois dire que l’ajout de cendres vient parfaire le compost, il est vrai qu’en petite quantité les cendres vont aider à éviter une baisse trop forte du PH qui nuirait au processus. Le compost a besoin de demeurer acide pour fonctionner correctement, autant y aller avec parcimonie.

Une hygrométrie proche de 60 %

L’humidité va être importante, on considère en général que l’hygrométrie parfaite est aux alentours des 60 %. Finalement, la composition d’un compost va dépendre de plusieurs paramètres dont les conditions de transformation de la matière et des éléments qui ont été introduits dedans.

D’autres produits naturels

Quelques éléments sont particulièrement propices à donner de la valeur nutritive à votre compost qui prendra un minimum 3 à 6 mois pour se réaliser. Parmi ces éléments, nous pouvons conseiller : branchages de feuillus (passés au broyeur auparavant), coquilles d’œufs, le gazon tondu (avec toutefois une prudence relative pour ce qui est des éventuelles graines d’adventices qui pourrait prendre racines dans le compost), marc de café, cheveux, etc.

N’oubliez pas que le compost prend un peu de temps à démarrer. Cela prend, en effet, un peu de temps pour que les microorganismes responsables viennent s’intégrer à la structure pour booster un peu le procéder vous pouvez utiliser un peu de compost issu d’un composteur plus ancien. La micro-vie présente dans cet échantillon pourra alors coloniser le composteur récent. Certains éléments comme l’urine ou le marc de café agissent également comme catalyseur de la biodégradation.

Déchets Verts Compost Bac À - Photo gratuite sur Pixabay

Résumé des erreurs à ne pas commettre :

  • Litière d’animaux
  • Restes de viande ou de poisson
  • Sacs biodégradables
  • Excès de cendres
  • Épluchures sans addition de feuilles mortes