La nature dans toute sa splendeur

Comment réussir vos semis ?

Le semis est une pratique tentante pour avoir un nombre important de plantes à petits prix, mais la technique peut parfois s’avérer ardue pour certaines cultures. Abordons les différents facteurs qui vous aideront à atteindre la réussite.

Respectez les périodes et les cycles

Dans la nature, la germination est programmée selon les conditions liées à l’environnement. La plante au cours de son évolution a “calculé “le moment propice pour éviter les périodes de froid, de sécheresse, avoir la bonne lumière, etc.. Il sera dès lors important de respecter le calendrier normalement fourni avec les graines.

La trempette en eau tiède

Pour beaucoup de graines, une trempette de 24 h augmente le potentiel de germination en activant la réaction hormonale et en assouplissant l’enveloppe de celles-ci.

Le bon substrat

Cela vaut la peine d’investir dans un mélange qui sera adéquat en fonction de l’espèce choisie. Pour les cultures traditionnelles il existe plusieurs mélanges préétablis dans le commerce de jardineries. La majorité du temps ce substrat devra être à la fois fin, léger et riche pour permettre aux jeunes racines de croitre et de se nourrir facilement.

Surveillance régulière

Au début de son développement le semis sera particulièrement sensible aux variations d’humidités du substrat. Soyez vigilant de façon à avoir un “ni trop sec, ni trempé” en faisant des arrosages réguliers et délicats (vaporisateur, goutte à goutte, trempette pour les espèces aquatiques).

Trouvez un contenant adéquat

Un contenant toujours percé avec un minimum de 5 cm de profondeur. La texture (tourbe, céramique, plastique, carton, etc.) peut avoir son influence.

Prévenir la fonte des semis

Cette maladie cryptogamique peut être évitée facilement via l’établissement d’une petite couche de charbon et / ou de cannelle pilée en surface.

Favoriser les micro-atmosphères

L’usage de mini-serre ou même d’un journal humide permet de maintenir la chaleur et l’humidité utile à la germination.

Évitez de semer trop dense

Donnez suffisamment d’espaces à vos jeunes pousses pour éviter qu’elles n’aient à se faire concurrence (ex : Vous pouvez mélanger les graines les plus fines à du sable lorsque vous les déversez à l’emplacement prévu.)

Pratiquez la stratification

Beaucoup d’espèces sont réactives à un passage à froid. Il est parfois gagnant de’ laisser son lot de graines pendant une semaine à un mois au frigo.

Acclimatez

Si le semis a été fait en intérieur, sortez progressivement vos plantes à l’extérieur une fois que le gel n’est plus à craindre. Vous pouvez commencer en les sortant l’après-midi à l’ombre pendant une semaine avant de les transplanter. Ainsi elles auront le temps de s’acclimater aux UV, au vent, au changement d’atmosphère, etc.