Arum : une beauté fatale

Nos Arums sauvages sont de belles plantes vivaces qui se répandent facilement dans les jardins. Leurs feuillages esthétiques et la floraison aux allures exotiques peuvent les rendre populaires, mais il n’en faut néanmoins pas oublier le danger toxique qu’ils peuvent représenter. Petit tour d’horizon de ces plantes singulières qui méritent notre attention.

Arum palaestinum , endémique de Palestine

Un peu de botanique

Le genre comprend 25 espèces réparties principalement dans l’est de l’Europe, l’Asie et l’Afrique du Nord. En France et en Belgique, nous trouvons principalement Arum maculatum et Arum italicum. Il est également possible de rencontrer Arum oriental vers l’Alsace et la Bourgogne. Une majorité d’espèces produisent une odeur désagréable pour attirer les mouches qui sont leurs pollinisatrices principales, mais quelques espèces comme Arum balansanum ou Arum creticum proposent un parfum agréable.

Arum creticum by Rudiger

En fleuristerie, le nom d’arum est souvent utilisé à tort pour désigner une plante de la même famille : Zantesdechia aethiopica. On parle aussi de l’Arum aquatique pour une espèce nord américaine : Peltandra virginiaca.

Zantesdeschia aethiopica by Rotational

Intoxication par les arums

Bien que la consommation d’Arum soit reconnue dans l’Antiquité, il est recommandé de ne pas s’y essayer sans une cuisson à plusieurs eaux faite par quelqu’un d’expérience. Effectivement, la présence de divers alcaloïdes et de fins cristaux d’oxalates de calcium peut être source de lésions diverses aux muqueuses, inflammations, vomissements, convulsions, etc. Les fruits d’aspect attractifs sont consommés par plusieurs espèces d’oiseaux, mais demeurent dangereux pour les mammifères.

Arum italicum

En cas d’ingestion, il est vivement recommandé de contacter un centre anti-poison.

France :

ANGERS02 41 48 21 21
BORDEAUX05 56 96 40 80
LILLE0800 59 59 59
LYON04 72 11 69 11
MARSEILLE04 91 75 25 25
NANCY03 83 22 50 50
PARIS01 40 05 48 48
TOULOUSE05 61 77 74 47

Belgique : 070 245 245

Fruits de l’Arum italicum

Arum maculatum

L’arum tacheté tient son nom de petites taches brunes qui se forment parfois sur le feuillage et qui seraient selon la légende, les vestiges de gouttes de sang que le Christ aurait perdu lors de sa crucifixion. Une autre légende attribue aux vipères la capacité d’en consommer le fruit pour générer leur venin.

Arum tacheté feuillage

Il croit en sol profond, idéalement dans un complexe argilo-humique et en zone ombragée. Il supporte mal la concurrence d’autres plantes qui seraient trop proches. Il pousse dans la quasi-totalité de l’Europe même s’il est moins fréquent du côté méditerranéen.

Arum Italicum

Espèce plus forte que la précédente, elle possède une variété nommée marmoratum que l’on retrouve chez certains pépiniéristes pour son feuillage nervuré très esthétique ! Il faut cependant noter que c’est une plante qui pousse rapidement (jusqu’à 60 cm de haut) et qui se reproduit très facilement.

Feuille de l’Arum italicum marmoratum

Très similaire à l’espèce précédente, on les distingue par la couleur du spadice (cf. photo) (violet Chez maculatum et jaune chez italicum)